Art & Design

ENSA Dijon

20.02.2020
→ 20.02.2020

Conférence

ANNULATION CONFÉRENCE – TRISTAN TRÉMEAU

18h-20h • Amphithéâtre ENSA Dijon

ANNULATION CONFÉRENCE

La conférence prévue ce jeudi 20 février est annulée. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée. 

« Helio Oiticica, modernités et contre-cultures brésiliennes »

À l’heure où le Brésil connaît des évolutions politiques qui menacent les écosystèmes naturels, culturels et sociaux, et particulièrement les populations les plus précaires et les groupes ou communautés contre-culturelles, il est passionnant de se pencher sur l’œuvre de l’artiste brésilien Helio Oiticica (1937-1980).

Issu d’une famille d’intellectuels et chercheurs (son grand-père était un philologue anarchiste, son père un ingénieur entomologiste), Helio Oiticica a bénéficié très jeune d’un contexte artistique excitant, en participant dès 1959 au mouvement Néo-Concret aux côtés de deux actrices majeures du modernisme brésilien, Lygia Clark et Lygia Pape. Pendant la dictature militaire (à partir de 1964), il développa, aux marges institutionnelles et urbaines, un art expérimental combinant peinture, architecture, performance, musique, danse…

Dans sa pratique, les héritages des avant-gardes constructivistes européennes rencontrent les cultures populaires et vernaculaires brésiliennes (écoles de samba), les cultures marginales (vie dans les favelas, culture gay…), ainsi que les intensités nouvelles de la culture Pop à travers le mouvement tropicaliste, ses liens amicaux et artistiques avec le musicien et chanteur Caetano Veloso et l’émergence du mouvement psychédélique.

Hybride, à l’articulation de différents champs culturels, en perpétuelle ouverture et expérimentation, l’œuvre d’Oiticica a dessiné pendant deux décennies (années 60-70) une autre géographie culturelle et esthétique de la modernité, non occidentalo-centrée, et fait bouger les lignes de classes esthétiques et politiques des identités et champs culturels en créant des liens inédits entre avant-gardes, cultures populaires, contre-cultures et culture pop. Pour cette raison, elle est aujourd’hui inspirante pour nombre d’artistes et activistes contemporains, au Brésil comme ailleurs.

Biographie de l’intervenant

Tristan Trémeau est docteur en histoire de l’art, critique d’art, commissaire d’exposition, il vit et travaille à Bruxelles. Aujourd’hui professeur d’histoire et théories des arts à l’Esad TALM-Tours et à l’ARBA-ESA à Bruxelles, il a auparavant enseigné dans des écoles supérieures d’art (Tourcoing, Quimper) et universités (Valenciennes, Paris 1-Sorbonne, Columbia University).
Commissariat en cours : « Troubles topiques », au centre culturel La Tour à Plomb à Bruxelles.

Tristan Trémeau est invité par Carlos Castillo, dans le cadre de l’ARC Modus Operandi.


Visiteurs extérieurs :

  • Conférence gratuite, ouverte à tous.
  • Réservation obligatoire,  par e-mail (nom, prénom, tél) jusqu’à la veille de la conférence à communication@ensa-dijon.fr

L’intervention de 14h-17h30 à l’Atelier Mutiples, traitera comme sujet: « Troubler les médiations ». Questions d’exposition et de médiation, du point de vue des artistes, des curateurs et des médiateurs. La présence est obligatoire pour les étudiant-e-s de l’ARC et des options (Hors limites et Praxis) pour ces deux moments de la journée.

Grande Núcleo, 1960-1963