Art & Design

ENSA Dijon

28.10.2020

Résidence

LAURÉATS DE LA RÉSIDENCE CITÉ INTERNATIONALE DES ARTS

L’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon et la Cité internationale des arts collaborent pour proposer à ses jeunes artistes diplômé.e.s en art ou en design d’espace une résidence de deux mois dans un atelier-logement au sein de la Cité internationale des arts du 15 octobre au 20 décembre 2020.

Tout au long de cette résidence de 2 mois, les artistes bénéficieront – en plus d’un atelier-logement et d’un accompagnement financier – de rencontres mensuelles avec des artistes et des professionnels de la culture. Ils profiteront également de la vie, des activités et des réseaux de la Cité internationale des arts et de ses 325 résidents de toutes disciplines, de toutes générations et de toutes les nationalités. Outre l’évaluation du parcours professionnel du candidat, les membres du jury, composé de personnalités qualifiées, ont accordé une attention particulière à la qualité artistique du projet, à l’argumentaire justifiant la pertinence de cette résidence dans le parcours de l’artiste, au protocole de travail envisagé et aux contacts ou partenariats déjà établis.

Le jury

  • Bénédicte Alliot, directrice de la Cité internationale des arts
  • Elena Cardin, commissaire d’exposition indépendante
  • Sophie Claudel, directrice ENSA Dijon
  • Franck Gautherot, directeur du Consortium Museum
  • Lydie Jean-dit-Pannel, enseignante ENSA Dijon

Les Lauréats

La commission, composée de personnalités artistiques qualifiées, a finalement décidé de sélectionner non pas un mais deux lauréats en 2020, pour répondre aux difficultés engendrées ces derniers mois par la crise sanitaire.

  • Angélique Jacquemoire – À partir de vidéos et photographies d’archives familiales glanées, le travail d’Angélique Jacquemoire relève de la peinture, de la photographie et de la vidéo. En les transposant d’un médium à un autre, l’intérêt est porté sur la permanence, la résistance et la dégénérescence des images. Cette résidence lui permettra de réaliser une série de peintures de petits et moyens formats avec l’intention d’approfondir son questionnement sur la permanence des images.

 

  • Andréa Sparta – La démarche d’Andrea Sparta est protéiforme. La pratique de cette artiste diplômé en arts plastiques mais aussi en musiques actuelles et électroacoustique oscille entre sculpture, installation, travail sur papier, musique, cinéma et écriture. La mise à disposition d’un four à céramique et d’un atelier de gravure à Cité internationale des arts seront l’occasion pour lui d’approfondir ses recherches sur de nouveaux médiums.

Cité internationale des arts – Paris

Fondée en 1965, la Cité internationale des arts est un centre de résidence qui a accueilli plus de 25 000 artistes depuis sa création. Sa situation idéale en plein cœur de Paris et son engagement à placer l’artiste au cœur du projet font de la Cité internationale des arts un acteur de premier plan dans le paysage culturel de Paris et à l’échelle internationale.
Depuis sa création en 1965, la Cité internationale des arts accueille en résidence des artistes du monde entier. C’est un lieu de vie ouvert au dialogue entre les cultures, où les artistes rencontrent leurs publics et des professionnels.
Né de la volonté de réunir dans un même lieu des artistes du monde entier et de toutes disciplines, ce projet ambitieux confère à la Cité internationale des arts un statut singulier, qui favorise les rencontres, les croisements artistiques et la créativité.

La Cité internationale des arts accueille chaque année plus de 1 000 artistes originaires de 90 pays dans plus de 300 ateliers-logements au centre de Paris, dans le Marais et à Montmartre.

A partir des projets artistiques des résidents, artistes et/ou commissaires d’exposition, la Cité internationale des arts met en œuvre une programmation culturelle pluridisciplinaire, dans ses différents espaces : le Corridor, l’Auditorium (128 places), la Petite Galerie ou encore à travers des ateliers « portes-ouvertes ». La Cité internationale des arts accompagne également les projets « hors les murs » des résidents et participe à leur mise en relation avec des professionnels.

Les résidents peuvent également bénéficier de cours de français, d’un four à céramique, ou encore travailler dans des ateliers collectifs (ateliers gravure et sérigraphie). Les partenariats noués avec d’autres établissements parisiens et franciliens permettent également aux résidents de développer leurs pratiques hors les murs.

Andrea Sparta & Angélique Jacquemoire © ENSA Dijon - A. Gonet